Tissu bleu imprimé de Grue

La Grue du Japon

La grue est l'oiseau national du Japon qui symbolise le bonheur et la sagesse. Avec le dragon et la tortue, la grue est l'un des trois animaux mythiques dans l'histoire du Japon.

La grue est l'une des plus anciennes figures de papiers pliés qui incarne les traditionnels origamis Japonais. Une légende japonaise raconte que celui qui plie 1000 grues aura un désir comblé - typiquement lié à la volonté d'avoir une longue vie ou de rester en bonne santé. Lors des mariages japonais, la grue est considérée comme un symbole de loyauté.

En lien avec l'honnêteté et la sagesse, la grue était supposée être une médiatrice entre le Paradis et la Terre - une messagère de Dieu pour l'Homme, qui a la capacité spirituelle de pénétrer dans la conscience. La couleur blanche du corps de la grue symbolise la pureté et sa tête rouge symbolise la force de la vie.

Zen

La tendance Japandi est fortement influencée par le style Zen. Le mot "Zen" est japonais mais d'origine chinoise du mot ''Chan'', qui veut aussi dire Bouddhisme.

Le style Zen se concentre sur l'art de la méditation et de la tranquilité. Cela permet de créer un équilibre et une harmonie dans une maison.

Le style Zen est inspiré par l'harmonie entre l'Homme et la nature. C'est ainsi perçu comme un style de vie, qui doit être continu dans le design intérieur si il connaît un succès.

Pour créer une vraie zénitude, il faut porter toute son attention sur le choix des matériaux, des couleurs, des positions, etc... Le mobilier doit avoir de préférence un design simple, épuré et être fait à partir de matériaux naturels.

Sashiko couture sur du tissu

Sashiko couture

Sashiko ("petits points") est une ancienne technique de broderie japonaise datant du XVIème siècle.

C'est une méthode de couture simple accompagnée d'une aiguille qui était utilisée à l'origine pour le matelassage , et qui permet de coudre ensemble plusieurs couches de tissus ou encore de renforcer un morceau de tissu.

Les motifs sont souvent classiques, géométriques et la plupart du temps ils sont inspirés de la nature.

Traditionnellement, la méthode Sashiko consiste à coudre avec du fil blanc sur du coton teint d'une couleur indigo. La couleur indigo est fabriquée à partir d'une teinte bleu foncé aux tons violets qui est extraite de plantes mais qui, de nos jours, est génèralement synthétique. 

Geishas

Le mot ''geisha'' est un nom composé de ''gei'' et de ''sha'', qui signifie ''art'' et ''personne''. Historiquement, une ''geisha'' désigne une femme bien éduquée qui reçoit des hommes à dîner tout en effectuant des chants et des danses traditionnelles.

Dans le passé, les jeunes filles étaient admises à la maison des geishas en tant que domestiques et s'entraînaient dans l'art de devenir une ''geisha''. Pendant qu'elles étaient en formation, elles devaient une dette perpétuelle à la maison des geishas. Leurs virginités étaient vendues aux plus offrants, mais cette profession impliquait rarement de la prostitution. Si une geisha réussissait à trouver elle même un ''protecteur'' qui pouvait lui acheter sa liberté, alors elle avait la possibilité d'ouvrir son propre établissement.

Aujourd'hui, la ''geisha'' moderne est une artiste qui  permet de redonner vie aux anciens costumes et cela de façon romantique. Elle peut danser, chanter des chansons traditionnelles, et elle connaît toute la compléxité des étiquettes de la japonaise classique. Ses clients peuvent être de simples ouvriers mais aussi des hommes d'affaires ou encore des politiciens.

Être une ''geisha'' ce n'est pas juste une profession, c'est un style de vie. Une geisha vit dans une maison typiquement japonaise, appelée "okiya", géneralement située dans des quartiers connus comme par exemple le quartier hanamachi (villes des fleurs). L'environnement dans lequel elle évolue se nomme karyūkai (le monde des fleurs et saules).

Les geishas sont des professionelles passionées qui réunissent les japonais modernes avec les coutumes traditionnelles et les manières qui régnaient dans l'Ancien Empire – quand  les femmes japonaises représentaient traditionnellement les vertus de la retenue et de la sincérité.

Dans une culture comme celle-ci, il y avait un besoin de rencontrer des femmes qui étaient soigneusement formées, talentueuses et qui avaient une approche de la vie joyeuse.

Saviez-vous que les premières geishas étaient exclusivement des hommes qui étaient considérés au Japon comme les "fou du roi" en Europe. Aujourd'hui, la culture geisha compte plus de 10 000 femmes , tandis qu'en 1920 elles étaient près de 80 000.

Shibori

Shibori est une ancienne technique de coloration de textiles. Le modéle Shibori est traditionnellement fabriqué par le liage, la couture des textiles qui sont ensuite enveloppés, pressés et trempés dans une sélection de couleurs teintées.

Les modèles peuvent être fabriqués de différentes façons et ne sont jamais exactement identiques, c'est pourquoi nous utilisons ces techniques afin de créer des produits uniques qui ne pourront jamais être complétement similaires.

Kintsugi sur la table noire rempli d'or

Kintsugi

Kintsugi, aussi connu sous le nom de "kintsukuroi", qui signifie ''réparation d'or'' est un art japonais dans lequel les céramiques endommagées sont réparées avec de la lacque qui est composée d'un mélange de poudre dorée, argentée ou de platine.  

Le Kintsugi n'est pas seulement une technique, c'est aussi une philosophie. Ses caractéristiques sont similaires à celles de la tendance japonaise "wabi-sabi", qui veut dire par definition : trouver la beauté dans ce qui est incomplet et imparfait . L'utilisation du Kintsugi permet de souligner les fissures d'un objet causées par son histoire. Cette technique de réparation a pour but d'offrir une nouvelle vie à un objet pourtant endommagé.

Le Kintsugi peut être lié à la philosophie japonaise ''aucun esprit'', qui exprime l'acceptation qu'un objet soit transformé par son destin. La technique Kintsugi n'essaie pas de cacher les pièces endommagées, mais plutôt de les mettre en évidence en faisant une démonstration physique de la philosophie "aucun esprit". L'utilisation de la méthode kintsugi donne alors lieu à une renaissance des pièces.